Forum
Fil d’Ariane du forum – Vous êtes ici :ForumAutour du jeu: Retour de partie[JdR] Sang & Honneur @ Vlad
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

[JdR] Sang & Honneur @ Vlad

PJs :

  • GAKUSHA (Onmyoji / Conseiller spirituel, joué par Mike)
    • Marié à Dame SUZUME. Sans enfant.
    • Proche d'OKIMOTO.
  • KAGASHITA (Takumi / Courtisan, joué par Thibault)
    • Marié à Dame YUUKO. Sans enfant.
    • A 1 maîtresse.
    • Proche de SOSAKU.
  • KAMAHIKI (kaishaku / Exécuteur, joué par Gaël)
    • Proche d'OKIMOTO.
    • Secret : pris en grippe par SANJI, le meilleur homme de KUMO.
  • KUMO (Oniwaban / Maître espion, joué par Sylvain)
    • Proche d'OKIMOTO.
    • A pour amant SANJI, son meilleur homme.
  • SUMATO (Karo / Sénéchal, joué par Charly)
    • Proche d'OKIMOTO.
  • TSUNAYO (Yojimbo / Garde du Corps, joué par Ben)
    • Proche de SOSAKU.
  • YUKIRI (Hatamoto / Général, joué par Yann)
    • Proche de SOSAKU.
    • Ancien pirate, épris de Justice, ayant aidé la population et fait preuve d'un certain Honneur (au sens de l'Astuce). Recruté par SOSAKU.
    • Fréquente parfois les quartiers des plaisirs.

-----------

Clans

  • OKUSURU : Clan des PJs
  • OUCHI : grand Clan de l'Ouest, ancien suzerain des Okusuru.
  • AMAKO : grand Clan de l'Est, allié indirect des Okusuru par mariage.
  • TAKEDA d'AKI : branche locale du grand Clan TAKEDA. Ennemi actuel des OKUSURU.

-----------

Familles

  • KATSURA  : Famille vassale de longue date des OKUSURU.
  • KOGA : Famille vassale des OKUSURU, ayant la charge de l'île KURAHASHI-JIMA.

-----------

PNJs nommés & mentionnés / rencontrés :

  • Dame CHINATSU SATOMI : maîtresse officielle de SOSAKU.
  • KATSURA HIROZUMI : vieux samouraï, à la tête de la famille KATSURA,
    • Très loyal au Clan, a servi HIROTOMO et OKIMOTO.
    • L'an passé, a détourné de l'argent pour équiper les troupes de sa famille.
  • KAZUO JINGO : noble de la Cour Impériale, lointain cousin de l'Empereur.
    • Vérité : N'est pas quelqu'un de très susceptible.
    • Vérité : secrètement favorable aux TAKEDA.
    • Vérité : Pendant le séjour chez les OUCHI, il se serait disputé avec le Daimyo (une information que peu savent).
    • Vérité : rumeur, KAZUO-dono, pendant son séjour chez les OUCHI, se serait rapproché de la maitresse du Daimyo.
    • Vérité : rumeur, la même maîtresse serait tombée enceinte avant le départ.
  • OKUSURU HIROTOMO : ancien Daimyo, père de OKIMOTO et SOSAKU. Mort il y a 10 ans (en Eisho 13).
  • OKUSURU OKIMOTO : Daimyo du Clan, vient de mourir.
  • OKUSURU KOMATSUMARU : fils de OKIMOTO, nouveau Daimyo en titre, 2 ans (en Eisho 13).
  • OKUSURU SOSAKU : jeune frère de OKIMOTO, gardien et Régent. 19 ans (en Eisho 13).
  • SOSAKU est Daimyo factuel, mais pas officiel.
  • NATSUKI : maîtresse préférée de SOSAKU.
  • OUCHI DAIGOTSU : frère de Dame SUZUME. 22 ans ans (en Eisho 13).
    • Vérité : Apprécie le Clan OKUSURU.
    • Secret (connu par KUMO) : quand il était beaucoup plus jeune, a assassiné quelqu'un, mais c'est resté secret et il n'a jamais été inquiété.
  • OUCHI YOSHIOKI : Daimyo du Clan OUCHI. 39 ans (en Eisho 13).
  • SANJI : artiste et espion au service de KUMO (Sylvain), le plus talentueux.
    • Vérité : Fatigué des critiques de KAMAHIKI envers le théatre No, et l'a pris en grippe. Il fait son possible pour lui mettre - discrètement - des bâtons dans les roues.
  • Dame SUZUME : femme de GAKUSHA (Mike). Sans enfant.
    • Vérité : A fortement pris en grippe SATOMI, la maîtresse "officielle" de SOSAKU.
  • YOSHIKO : prêtresse d'Inari.
    • Vérité : amante de GAKUSHA.
  • Dame YUUKO : femme de KAGASHITA (Thibault). Sans enfant.
    • Vérité : Vient du Clan OUCHI.

(rappel : le nom de la Famille est indiqué en premier)

---

Petite note sur les noms (de ce que je sais / considère vrai dans le jeu)

  • Le nom de Famille / Clan est en premier, le prénom en second.
  • On appelle les gens par leur nom de Famille, avec en général un indicatif à la suite (-san si de même niveau, -dono au dessus / (mon) seigneur, -sama encore plus au dessus, -kun pour une version informelle envers un homme, etc.).
  • On peut aussi appeler quelqu'un par son titre, avec idem l'indicatif à la suite.
  • Appeler quelqu'un par son prénom ne se fait que si la personne en donne l'autorisation / en fait la demande (et en général parce que vous en êtes proche ou qu'elle veut diminuer la distance entre vous), ou pour manquer volontairement de respect.
  • Ceci dit, à moins que vous ne m'indiquiez clairement le contraire, je considère que vous appelez toujours les gens de la façon correcte (et ça s'étend aussi à toutes les autres règles de politesse : à défaut d'indiquer le contraire, je considère que vous faites ça bien).
  • Et en général, dans mes résumés, j'utilise ce qu'il faut pour que ce soit clair, que ce soit le nom de famille ou le prénom.

-----------

Informations diverses :

  • SOSAKU est régent, Daimyo factuel mais pas officiel.
  • De tous les PJs actuels, seul KAGASHITA (Thibault) est un proche de SOSAKU, tous les autres sont des proches d'OKIMOTO, le précédent Daimyo.
  • SANJI, le meilleur homme de KUMO, est fatigué des critiques de KAMAHIKI envers le théatre No, et l'a pris en grippe. Il fait son possible pour lui mettre - discrètement - des bâtons dans les roues.
  • GAKUSHA (Mike) est marié (sans enfant) avec Dame SUZUME. Celle-ci a fortement pris en grippe SATOMI, la maîtresse "officielle" de SOSAKU.
  • KAGASHITA (Thibault) est marié (sans enfant) avec Dame YUUKO, qui vient du Clan OUCHI.
  • SUMATO (Charlie) a découvert récemment que l'année passée KATSURA HIROZUMI a détourné de l'argent pour équiper les troupes de sa famille.

-----------

Intoduction :

Nous sommes en l'an 13 de l’ère Eisho, à la fin de l'été. Le Shogun est Ashikaga Yoshitane, et l'Empereur Go-Kashiwabara.

Il y a quelques années, le Clan OKUSURU s'est séparé de son suzerain, le Clan OUCHI, et s'est rapproché indirectement du Clan AMAKO.

Au printemps de cette année, le Clan OKUSURU, dirigé par le Daimyo OKIMOTO, s'est fait attaquer par le Clan TAKEDA, l'un de leurs voisins, mené par le Daimyo MOTOSHIGE. Aidé de leurs vassaux et alliés, les Okusuru ont repoussé l'assaut, mais il y a deux semaines, à la fin de l'été, OKIMOTO a succombé à un excès d'alcool (à moins que ce ne soit quelque chose de plus sinistre ...).

Son fils et successeur officiel, KOMATSUMARU, n'a encore que 2 ans, aussi le frère cadet du défunt, SOSAKU, est désigné comme gardien et régent. Mais il est jeune et manque d'expérience ...

-----------

Saisons :

Eisho, an 13, Automne

Actions de Saison :

  • Action de Saison (source : Daimyo / Régent) : Construire une Garnison.
  • Action de Saison (source : 1 Province) : Construire une Rizière.
  • Action d'Espionnage (source : Oniwaban rang 1) : Espions locaux pour protéger le Clan.
  • Action d'Amélioration (source : Dojo rang 2) : Entraînement du Hatamoto (Yann).
  • Action d'Amélioration (source : Dojo rang 2) : Entraînement de l'Oniwaban, KUMO (Sylvain).

Affaire importante : l'accueil de KAZUO JINGO.

Règles de création de Personnage et de Clan

Première partie

-----------

PJs :

  • Charlie : SUMATO (Karo / Sénéchal)
  • Gaël : KAMAHIKI (kaishaku / Exécuteur)
  • Mike : GAKUSHA (Onmyoji / Conseiller spirituel)
  • Sylvain : KUMO (Oniwaban / Maître espion)
  • Thibault : KAGASHITA (Takumi / Courtisan)
  • Yann : ??? (Hatamoto / Général) - absent

-----------

L'Automne démarre par le Conseil du Clan, ou chacun des Officiers participe et aide le Régent à décider des Actions à mener pour la Saison à venir. SOSAKU s'appuie énormément sur les avis des Officiers, et ne prend aucune décision qui n'ait été approuvée par la majorité.

Décisions :

  • Action de Saison (source : Daimyo / Régent) : Construire une Garnison.
  • Action de Saison (source : 1 Province) : Construire une Rizière.
  • Action d'Espionnage (source : Oniwaban rang 1) : Espions locaux pour protéger le Clan.
  • Action d'Amélioration (source : Dojo rang 2) : Entraînement du Hatamoto (Yann).
  • Action d'Amélioration (source : Dojo rang 2) : Entraînement de l'Oniwaban, KUMO (Sylvain).

A la fin du Conseil, SOSAKU leur annonce une importante nouvelle : le Daimyo du Clan OUCHI avait, il y a quelques années, pétitionné la Cour Impériale pour avoir l'honneur de recevoir l'un de leurs dignitaires en visite; cette demande a été acceptée, mais le trajet validé par la Cour comprenait aussi un séjour dans les terres du Clan OKUSURU.

C'est pourquoi, dans le but de maintenir un climat de paix entre les deux Clans, OKIMOTO avait accepté de recevoir KAZUO JINGO, un lointain cousin de l'Empereur. Il sera accompagné, en sus de son entourage, par une délégation de 6 samouraï OUCHI, menés par DAIGOTSU, le frère de Dame SUZUME.

Evidemment, il faudra non seulement s'assurer qu'il passe un agréable séjour, mais aussi et surtout qu'il reste en vie et en bonne santé ! Sans quoi les conséquences pourraient être dramatiques ...

Vérités ajoutées par les PJs :

  • KAGASHITA se rappelle que, d'après sa femme, DAIGOTSU apprécie le Clan OKUSURU.
  • SUMATO indique que JINGO n'est pas quelqu'un de très susceptible.
  • Secret - KUMO garde secret ce qu'il a appris, à savoir le fait que JINGO soit secrètement favorable aux TAKEDA et que, pendant le séjour chez les OUCHI, il se serait disputé avec le Daimyo (une information que peu savent).

---

Le rendez-vous avec KAZUO-Dono doit avoir lieu à un Temple d'Inari, le kami des céréales et du commerce.

Lors du trajet en palanquins, une brève échauffourée a lieu avec d'anciens soldats TAKEDA devenus bandits. Les quelques ennemis survivants n'ayant pas fuit sont mis à l'oeuvre pour enterrer les corps (avant d'être exécutés), et l'un d'eux remplace un porteur mort.

Vérité ajoutée par GAKUSHA - secret : la prêtresse est une de ses amantes.

En arrivant en vue du Temple, ils voient une vingtaine de personnes attendant dehors. A première vue, les suivants et les 6 samouraï. L'un d'eux, DAIGOTSU, salue d'ailleurs KAGASHITA, mais les autres semblent de sale humeur, le regard méprisant.

Une fois arrivés plus près, il devient évident que leur rogne a pour source quelque chose - ou quelqu'un - qui se trouve dans le lieu saint, et leurs traits indiquent une fatigue forte, physique mais surtout mentale. Leur patience, leurs nerfs ont été mis à rude épreuve.

D'ailleurs un claquement retentit, suivi de bruits de pas qui s'éloignent, alors que la délégation pousse un soupir généralisé.

Sort peu après un homme d'une trentaine d'années, gracile mais à la petite bedaine, portant un lourd kimono de cour, un maquillage blanc, l'éventail collé à la joue gauche, et marchant avec un léger déhanché - KAZUO JINGO.

GAKUSHA devine que le bruit devait être la gifle que la prêtresse YOSHIKO a infligé au noble, raison de l'éventail sur la joue. C'est pourquoi, quand tous s'inclinent devant lui (leur étant supérieur en caste), il s'incline moins que les autres, pour marquer sa désaprobation - ce que l'autre remarque, attardant un instant son regard sur lui, avant de continuer.

Puis JINGO échange avec SUMATO les politesses d'usage, et se place sous leur protection, disant espérer profiter du séjour, et l'invite dans son palanquin pour qu'il lui conte toutes les joies et beautés à venir. DAIGOTSU a alors un regard empli de pitié pour le Karo, et ce dernier lui demande comment s'est passé le séjour du noble, ce à quoi il lui répond : "le trajet fut moins source de stress que de soulagement".

Enfin, SUMATO rejoint JINGO pour un long trajet de retour, au cours duquel le noble ne manquera aucune occasion, aucun cahot de la route, pour se retenir à lui et profiter de sa "fermeté". Au grand dam du Karo ...

Vérité ajoutée par KUMO (jet d'Astuce) :

  • Secret - les samouraï OUCHI parlent d'une rumeur comme quoi KAZUO-dono, pendant son séjour chez eux, se serait rapproché de la maitresse du Daimyo.
  • Secret - 2 autres soldats parlent du fait que la même maîtresse serait tombée enceinte avant le départ.

Vérité ajoutée par KUMO (en tant qu'Oniwaban) : Secret - DAIGOTSU, quand il était beaucoup plus jeune, a assassiné quelqu'un, mais c'est resté secret et il n'a jamais été inquiété.

---

Honneur de fin de séance : 11

Seconde partie

-----------

PJs :

  • GAKUSHA (Onmyoji / Conseiller spirituel, joué par Mike)
  • KAGASHITA (Takumi / Courtisan, joué par Thibault)
  • KAMAHIKI (kaishaku / Exécuteur, joué par Gaël)
  • KUMO (Oniwaban / Maître espion, joué par Sylvain)
  • SUMATO (Karo / Sénéchal, joué par Charly)
  • YUKIRI (Hatamoto / Général, joué par Yann)

---------------------------------------------------

Ere Eisho, an 13, 6e jour du 1e mois de l'Automne

---

Le trajet

Au cours du trajet ramenant tout le monde à TAKEHARA, la capitale du Clan, JINGO (le noble) et SUMATO (le Karo) discutent du séjour et des divertissements à venir. KAZUO-dono réussit à obtenir du Karo qu'il organise une visite du territoire (oui, mais en plusieurs fois), d'être toujours très bien accompagné (oui, mais il lui devra une Faveur plus tard) et le nom de la maîtresse favorite du Régent, NATSUKI (mais SUMATO lui fait promettre de ne pas y toucher).

Le soir venu, après une petite pause pour profiter de la vie d'ensemble sur la ville, ils arrivent enfin à la forteresse du Clan. Là, JINGO et SOSAKU s'échangent les amabilités d'usage et divers présents (des écrits religieux et un wakizashi de très belle facture offerts au Régent, et un magnifique kimono accompagné d'une estampe de maître pour le Noble).

Puis, pendant que les serviteurs sont menés au Gesutorojji, le pavillon des invités, les personnes de rang se rassemblent dans la salle préparée pour le banquet organisé à l'avance par KAGASHITA.

Avant le repas :

  • Profitant de quelques instants, KAGASHITA et GAKUSHA préviennent leurs femmes de partir séance tenante pour un "voyage de repos", loin de KAZUO-dono.
  • YUKIRI a doublé les patrouilles et renforcé la sécurité de la forteresse.
  • KUMO a mis des hommes à lui dans les serviteurs qui aident ceux des invités à s'installer, avec ordre de fouiller un peu si possible.

---

Le repas

Sont présents au repas : SOSAKU le Régent, CHINATSU SATOMI (sa maîtresse officielle), TOMOMI (l'abbé du Gemple Bouddhiste local, petit et bien en chair), les Officiers, OUCHI DAIGOTSU (en sa qualité d'envoyé du Clan OUCHI), ainsi que quelques autres samouraïs d'importance au sein du Clan.

Vérités ajoutées avant le repas :

  • KUMO a comme amant SANJI.
  • KAGASHITA a une maîtresse (les autres n'en ont pas, sauf GAKUSHA qui en a plusieurs).
  • YUKIRI fréquente parfois les quartiers de plaisirs.
  • YUKIRI est un proche de SOSAKU (et pas du Daimyo récemment décédé).

Pendant le repas :

  • Une pièce de théatre No, organisée par KAGASHITA (le Takumi), est jouée, pendant que des plats préparés spécialement pour l'occasion sont servis.
  • KAZUO ne remarque pas que KAMAHIKI (le Kaishaku) s'est mis en retrait, inintéressé par la pièce, car en sus de discuter poliment avec SOSAKU il jette de nombreux regards vers Dame CHINATSU.
  • KUMO reçoit un rapport de ses hommes : l'un d'eux a identifié que l'un des serviteurs de KAZUO est un ninja spécialisé dans l'assassinat. Il ordonne que les quartiers des invités soient surveillés.

A la fin du repas, une soirée plus intime a lieu, à laquelle sont seulement présents SOSAKU, KAZUO, CHINATSU SATOMI, GAKUSHA (l'Onmyoji), KAGASHITA et 3 geisha de TAKEHARA.

Pendant ce temps, YUKIRI est allé discuter avec les samouraïs OUCHI, pour apprendre ce qui a bien pu se passer chez eux.
Décryptant une partie des non-dits, et jouant sur la compassion envers leur situation, il apprend qu'après toute une ribambelle d'aventures officieuses, KAZUO-dono a été pris "sur le fait" avec la maîtresse de leur Karo.
Cela a provoqué l'ire de leur Daimyo, OUCHI YOSHIOKI et une violente altercation verbale a eu lieu. Ce dernier était très proche d'en finir avec lui, mais des promesses de faveurs futures ont fini par adoucir la situation.

KUMO profite que tous les Officiers soient présents pour leur raconter tout ce qu'il a appris sur leurs invités - gardant cependant pour lui le meurtre commis par le jeune DAIGOTSU. La discussion s'oriente sur comment éliminer le ninja, mais aucune décision n'est prise.

YUKIRI décide de placer une escouade de 6 ashigaru en permanence près du Gesutorojji.

---

Ere Eisho, an 13, 7e jour du 1e mois de l'Automne

Au matin, SUMATO va voir le Régent et lui rapporte tout ce qui a été appris : ce qui s'est passé chez les OUCHI, l'altercation avec YOSHIOKI, le lien de KAZUO avec les TAKEDA, etc.
Apprenant cela, SOSAKU fait rassembler les Officiers et ordonne  de surveiller les invités, d'occuper KAZUO-dono et l'empêcher de nuire au Clan, tout en le gardant en vie et satisfait, et apprendre tout ce qui concerne ce shinobi.
Enfin, il appuie la proposition de l'Oniwaban, qui est de "retourner" l'affection qu'il a pour les TAKEDA.

Une fois seuls, les Officiers discutent, puis partent mettre en place ce qui doit :

  • KUMO l'Oniwaban fait surveiller les invités, avec ordre de faire "récupérer" tout serviteur invité qui sortirait de la forteresse.
  • YUKIRI le Hatamoto assure lui-même la sécurité, et surveille le Gesutorojji.
  • GAKUSHA l'Onmyoji s'assure qu'il n'y ait pas de femme dans les services rituels prévus.

---

Ere Eisho, an 13, 9e jour du 1e mois de l'Automne

Deux jours ont passé.

KAZUO ne se lève que tard dans la matinée, prenant un frugal déjeuner avant d'accomplir les services rituels de sa charge, passe le reste de l'après-midi avec le Takumi ou le Régent, recevant quelque samouraï, et s'entretenant avec TOMOMI, avant de passer au repas du soir.

La surveillance a permis d'apprendre que ses serviteurs sont tout autant à l'affut de la beauté que lui, demandant que tout service ne soit fait que par des personnes agréables à l'oeil, et que de bons amuses-bouche et du thé soient toujours à disposition de la noble personne.

Au delà des simples discussions pratiques de serviteurs à serviteurs, l'un d'eux a été repéré ayant un échange discret avec la suivante de Dame CHIKAKO, la jeune soeur de Dame SUZUME (la femme de GAKUSHA) - et cette suivante a aussi été vue laisser des paquets dans certains convois commerciaux qui quittent le territoire ...

Alors que le matin suivant une visite de la côte est prévue, les Officiers décident de rendre "indisposé" le shinobi, et l'Oniwaban fait empoisonner sa nourriture sans qu'il s'en apperçoive.

Pendant le repas de la Cour, KAZUO dit avoir entendu que KAMAHIKI, le Kaishaku, sait déclamer des poèmes de belle façon, et demande à en profiter.
Ce dernier refuse poliment, mais devant l'insistance du noble ... GAKUSHA le convainc que "notre compagnon fait mieux chanter sa lame que sa langue", et c'est finalement lui qui déclame les vers réclamés, de satisfaisante façon visiblement, vantant dans le même temps les beautés du territoire du Clan.
Mais le Kaishaku se demande qui a bien pu raconter ce mensonge au noble ...

Troisième partie

-----------

PJs :

  • GAKUSHA (Onmyoji / Conseiller spirituel, joué par Mike)
  • KAGASHITA (Takumi / Courtisan, joué par Thibault)
  • KAMAHIKI (Kaishaku / Exécuteur, joué par Gaël)
  • KUMO (Oniwaban / Maître espion, joué par Sylvain)
  • SUMATO (Karo / Sénéchal, joué par Charly)
  • TSUNAYO (Yojimbo / Garde du Corps, joué par Ben)
  • YUKIRI (Hatamoto / Général, joué par Yann) - absent

---

Petite note sur les noms (de ce que je sais / considère vrai dans le jeu)

  • Le nom de Famille / Clan est en premier, le prénom en second.
  • On appelle les gens par leur nom de Famille, avec en général un indicatif à la suite (-san si de même niveau, -dono au dessus / (mon) seigneur, -sama encore plus au dessus, -kun pour une version informelle envers un homme, etc.)
  • On peut aussi appeler quelqu'un par son titre, avec idem l'indicatif à la suite.
  • Appeler quelqu'un par son prénom ne se fait que si la personne en donne l'autorisation / en fait la demande (et en général parce que vous en êtes proche ou qu'elle veut diminuer la distance entre vous), ou pour manquer volontairement de respect.
  • Ceci dit, à moins que vous ne m'indiquiez clairement le contraire, je considère que vous appelez toujours les gens de la façon correcte (et ça s'étend aussi à toutes les autres règles de politesse : à défaut d'indiquer le contraire, je considère que vous faites ça bien).
  • Et en général, dans mes résumés, j'utilise ce qu'il faut pour que ce soit clair, que ce soit le nom de famille ou le prénom.

---------------------------------------------------

Ere Eisho, an 13, 9e jour du 1e mois de l'Automne

[Divination de l'Onmyoji  : "L'un des hommes de l'Oniwaban sera en mauvaise posture, mais sera sauvé par un serviteur"]

Le repas du soir se passe sans problème, et s'achève par des poèmes déclamés par KAGASHITA. Puis le Régent invite ses Officiers à une réunion tardive.

Là, il leur explique que leur présence à tous (sauf au Hatamoto pour le moment) est requise pour l'accompagnement de KAZUO-dono pendant son séjour sur l'île de KURAHASHI, car un autre problème nécessite leur attention.

En effet, cela fait 3 années consécutives que le seigneur de KURAHASHI, KOGA SUIJAKU, n'a rapporté en bénéfices d'impôts que la moitié de la normale. Il y a 2 ans c'était à cause d'un typhon qui avait endommagé le port, l'an dernier des sauterelles auraient assailli les récoltes, et cette année ce serait une malédiction qui semble frapper les habitants et les affaiblir.

Alors certes, le typhon et les sauterelles ont été remarquées ici aussi, mais ça fait beaucoup ... Aussi SOSAKU-sama désire qu'ils aillent s'assurer des causes réelles de ces problèmes, et qu'ils y mettent un terme si possible. SUMATO représentera son autorité, et KAMAHIKI sa Justice.

Et si KUMO, GAKUSHA et KAMAHIKI veulent prendre un peu de temps le lendemain matin pour "s'occuper d'une affaire" (le shinobi par exemple), ils n'auront qu'à rejoindre les autres par la suite.

Ce qu'ils savent de KURAHASHI-JIMA :

  • C'est une île qui fut un avant-poste de la lutte contre les pirates (les Wako), et le Hatamoto (ancien pirate lui-même) a sans doute des souvenirs ambigüs à ce sujet.
  • C'est là où une partie de leurs navires est construite;
  • S'y trouve le Temple KATSURAGAHAMA , et IHO-MATSUBAYASHI, la célèbre Forêt des 500 pins.
  • C'est la Famille KOGA qui en a la charge.

Ce qu'ils savent des KOGA :

  • C'est une Famille vassale de longue date des OKUSURU, ayant la charge de KURAHASHI-JIMA.
  • SUIJAKU, le Seigneur, est un proche de l'ancien Daimyo récemment décédé, et de son père avant lui. Les Officiers  qui étaient proches de l'ancien Daimyo le connaissent, voir l'apprécient. Blessé au combat en défendant le Clan, il est loyal, quoiqu'un peu étroit d'esprit. Il vit à la capitale, conseillant le Daimyo et depuis la mort, il ne manque pas de venir rappeler au Régent qu'il a des devoirs envers le fils de ce dernier, et qu'il doit protéger le Clan, faire preuve de prudence. Peut-être certains l'ont entendu râler (en privé) sur le choix de Régent d'ailleurs ...
  • NIMUSHI, le fils de SUIJAKU, apprend les ficelles de la gestion du domaine de son père. Il n'est pas très doué, mais apparaît toujours de bonne humeur et leur ramène toujours de menus cadeaux quand il vient à la capitale visiter son père.
  • La Famille n'est pas outrageusement riche, loin du Daimyo, mais a une très confortable situation matérielle depuis plusieurs générations déjà.

Vérité ajoutée par l'Oniwaban : En épluchant les messages venus de l'île, il a appris que plusieurs des serviteurs des KOGA ont décidé de quitter le domaine familial là bas, certains d'entre eux ont même dit que c'était parce qu'ils avaient été attaqués par "quelque chose". L'information sera dûment ransmise le lendemain matin.

Vérité ajoutée : TSUNAYO est un proche du Régent SOSAKU.

---

Ere Eisho, an 13, 10e jour du 1e mois de l'Automne

Au Château

Après une matinée passée à préparer le nécessaire pour le séjour, le repas du midi voit KAZUO-dono proposer à SOSAKU de leur faire, à l'occasion, une démonstration de Gagaki, la musique de cour. Le souvenir de ces sons décousus hante encore ceux des présents qui ont eu la "chance" d'en profiter par le passé, mais malgré une tentative de refus polie vite écartée, le Régent accepte...

Premier groupe : KAZUO-dono, ses serviteurs, son Yojimbo HOGO SHIRUKATA, une Geisha, OUCHI DAIGOTSU et ses 5 hommes, KAGASHITA, TSUNAYO (et ses Gardes), SUMATO (et certains de ses suivants), quelques serviteurs du Clan OKUSURU.

Second groupe : GAKUSHA, KAMAHIKI, KUMO (et certains de ses suivants), quelques serviteurs du Clan OKUSURU.

En début d'après-midi, le convoi s'élance doucement vers le port - mais KUMO, GAKUSHA et KAMAHIKI restent, le temps de "régler quelques affaires". Et à peine les autres sont-ils hors de vue, l'Oniwaban envoie deux ashigaru s'emparer du serviteur empoisonné et le ramener de force dans une petite pièce au fond d'un des entrepôts du château, qui lui sert pour les "interrogations" ...

A genoux prostré, blafard et terrifié, le serviteur n'en mène pas large. Oniwaban s'approche et, d'une voix doucereuse, le menace de lourdes conséquences s'il ne parle pas; alors que s'il avoue tout, peut-être qu'il pourra s'en sortir en vie, voir même trouver un nouvel employeur ... Et le serviteur craque.
Il avoue donc être un ninja embauché par les TAKEDA; indique l'endroit où il a dissimulé les missives qu'il a reçu de leur part; et ajoute qu'il était là pour tuer le Daimyo récemment décédé.

KUMO se dépêche d'aller récupérer les missives. Elles semblent bien venir des TAKEDA, et la plus récente lui ordonne de se rapprocher le plus possible de KAZUO.
Avec ces informations à sa disposition, il va prévenir le Daimyo, qui l'écoute avec attention, prend les documents, et lui demande de garder le ninja au secret.

Cependant, quand l'Oniwaban retourne dans la "pièce discrète", il voit deux eta en train de nettoyer le sang qui imbibe le sol ... Car KAMAHIKI l'a impulsivement exécuté, considérant qu'il n'était plus utile et qu'un ennemi du Clan méritait la mort.
Cela vaut au Kaishaku une légère remontrance de la part du Régent, qui lui demande de se réfréner la prochaine fois - on apprend plus des prisonniers vivants que des morts, en général. Mais comme il s'agissait d'un ennemi du Clan ... Ca ira pour cette fois.

Au Port

Pendant ce temps, le convoi est arrivé au port, et a embarqué dans un Gozabune (grand navire de belle facture, utilisé par les aristocrates et les samouraïs de haut rang), pendant qu'un Utasebune (navire de pèche, nettement plus petit et rapide), est préparé pour les 3 Officiers retardataires.

Sur les eaux

Le Gozabune s'élance le premier, paresseusement, offrant un trajet calme et agréable. L'Utasebune, partie plus tard, est naturellement plus sujet aux kamis de l'eau, et il s'en faut de peu que KUMO ne devienne malade sur le pont, ne devant son salut qu'avec l'aide de KAMAHIKI, qui l'amène promptement se soulager au bastingage.

Sur l'île KURAHASHI-JIMA

Le premier groupe débarque finalement en plein après-midi au port de KURAHASHI, où KOGA NIMUSHI, le fils du Seigneur, et actuel gestionnaire du domaine, les accueille. Il est accompagné de quelques samouraïs, tous assez jeunes (comme lui, une vingtaine d'années). Une fois les politesses d'usage effectuées, il les mène jusqu'au Temple de KATSURAGAHAMA, et laisse les serviteurs transporter les affaires des invités jusqu'au palais.

KAGO NIMUSHI et 2 de ses samouraïs rejoignent le Premier Groupe.

Vérité ajoutée par le Takumi : il se dit que la forêt autour du temple KATSURAGAHAMA abrite un écureil   mythique plus grand que la normale.

Alors qu'ils progressent dans la forêt de pins (pas la fameuse IHO-MATSUBAYASHI), ils entendent des bruissements et pensent voir des mouvements dans le sous-bois. Cependant, KAGASHITA et SUMATO ne perçoivent rien d'anormal - ça doit être leur esprit qui leur joue des tours.

Pendant ce temps, les 3 Officiers restants débarquent enfin sur l'île, au moment même où une Geisha sort du Gozabune, aidée par les serviteurs.
Dès qu'ils apprennent que les autres sont déjà partis pour le Temple, ils se pressent à leur suite. Et si eux aussi perçoivent bruissements et mouvements, GAKUSHA qui les mène remarque des gens qui se cachent dans l'ombre des arbres ...

Au Temple KATSURAGAHAMA

Le Premier Groupe arrive au Temple, et le prêtre en sort, s'inclinant devant les arrivants. Comme il manque GAKUSHA, il les invite à visiter le lieu saint, mais seul KAZUO accepte - et est donc suivi par HOGO SHIRUKATA (son Yojimbo), OUCHI DAIGOTSU (parce que le Clan OUCHI tient fortement à sa vie), et TSUNAYO (parce que le Régent l'a affecté à la protection du noble).

La visite dure un temps, et les mène finalement à un jardin de reccueillement, centré autour d'un arbre sacré et un autel, agrémenté d'une fontaine et de calmes alentours. Cerné de passages surélevés de bois ciré, au bout se trouve un belvédère au sol couvert de coussins, qu'une belle et jeune servante (14 ans) s'occupe de réorganiser.
KAZUO la remarque instantanément, et s'il fait un petit effort pour le dissimuler, il décide rapidement qu'ils vont attendre là le Second Groupe; aussi demande t'il à la jeune femme de l'aider à s'installer - et use de sa "maladresse naturelle" pour apprécier sa présence au plus proche de lui.

De son côté, SUMATO profite d'être loin du noble pour discuter avec NIMUSHI. Il évoque les problèmes que l'île a rencontré dernièrement, ce que l'autre confirme, et propose leur aide pour les résoudre, qui est acceptée poliment et avec une mesure d'appréciation. Son interlocuteur dit, par contre, ne pas savoir ce qui a attaqué les serviteurs partis.
En écoutant leur échange, KAGASHITA détermine que NIMUSHI dit la vérité sur les malheurs, mais pas quand il dit son ignorance sur l'origine des attaques ...

Là dessus, le Second Groupe arrive, et tous se rejoignent au belvédère alors que KAZUO demande du thé à la servante (et pousse un soupir en étant interrompu).

Tout le monde se retrouve dans la salle principale, et une cérémonie religieuse de bénédiction par le Kami de l'île est conduite par le prêtre, avec la participation du noble et de l'Onmyoji.
Une fois cela terminé, le soleil est bien avancé, embrasant les cieux et les flots de la Mer Intérieure.

KAZUO discute encore un temps avec le prêtre, puis rejoint NIMUSHI et quasiment tous les gens présents prennent le chemin du palais, hormis GAKUSHA et KAMAHIKI.

L'Onmyoji discute avec le prêtre sur les malheurs récents de l'île. Il apprend que la malédiction frappe jusqu'à une dizaine de personnes à chaque nuit, qui se retrouvent au matin faibles, pâles et sans énergie; parfois d'un jour sur l'autre cela se passe à des endroits très éloignés !
Il confirme aussi les autres malheurs, mais n'en parle pas comme des problèmes majeurs : le typhon a détruit un vieux ponton qui devait être démoli et reconstruit, les sauterelles n'étaient pas si nombreuses et sont mortes très vite sans se reproduire, bref loin des drames auxquels on pouvait s'attendre.
Cependant, quand il aborde le sujet des gens qui se cachent dans la forêt, il sent une sincérité un peu forcée et polie (mais pas hostile) de la part du saint homme, qui écarte le sujet en parlant de vent dans les buissons, en tout cas "rien d'inquiétant".

Ne désirant pas creuser plus avant pour le moment, les deux Officiers se dépêchent de rejoindre la reste du groupe.

A KURAHASHI

La ville est composée d'un port de pêche, d'ateliers de construction et d'entretien de navires, d'une majorité de demeures classiques, qui augmentent en qualité et en taille au fur et à mesure qu'on se rapproche du Palais, et qui finissent par composer une "ville haute". Il y a aussi un petit "quartier rouge" (quartier des plaisirs) à proximité du Palais, et un petit village d'eta à l'écart de l'ensemble.

Ils sont menés jusqu'à leurs chambres, des serviteurs locaux devant venir les chercher quand le repas du soir sera près de commencer. KAZUO-dono est mené vers la partie la plus faste des lieux, probablement les appartements habituels du seigneur.

Les lieux sont de qualité, confortables, et dénotent une richesse certaine (mais loin de celle du Daimyo); une richesse ancienne aussi, car c'est un palais qui a un certain âge et est très bien entretenu. Pas de signe suspicieux de récente rentrée d'argent ...

Dehors, de lourds nuages s'amoncellent, signe d'un orage naissant dont les grondements approchent déjà, et qui éclatera probablement ce soir.

Le repas est agréable, des discussions sociales et sans sujet sérieux occupant les convives, une Geisha offrant la touche musicale et esthétique de la soirée. En dehors d'elle et de quelques servantes, il n'y a d'autre femme qui participe.
Une fois cela terminé, par contre, la courtoisie va se fissurer un peu ...

TSUNAYO obtient d'un serviteur le nom d'une personne qui pourrait en savoir plus concernant les attaques : KASUI, un vieux palefrenier et ami avec les serviteurs qui sont partis.

KUMO et SUMATO vont parler seuls à seul avec NIMUSHI. Après avoir une fois de plus parlé des problèmes de l’île et proposé leur aide, l’Oniwaban émet ses doutes quant à leur gravité réelle, s’appuyant sur les dires du prêtre qu’il cite. KOGA-san se défend en arguant qu’un prêtre est par trop éloigné des réalités matérielles pour donner un avis réaliste sur ces sujets, mais cela ne convainc pas les deux Officiers, qui comptent bien « mettre toute sa perspicacité à trouver les réponses » (Oniwaban) et « mener les recherches nécessaires pour trouver comment régler le problème » (Karo).

Après cet échange aux clairs relents de menaces, c’est le visage blafard (un effet de l’éclair qui vient de tomber ?) que NIMUSHI souhaite la réussite méritée de leurs recherches, et prend promptement congé.

Désirant s'entretenir avec le noble, KUMO s'en va ensuite vers les appartements de KAZUO-dono, et obtient audience en mentionnant qu'il s'agit d'une affaire de vie ou de mort.
Là, il lui révèle avoir interrogé l'un de ses serviteurs après son départ, et avoir la preuve qu'il était un ninja assassin dont il était la cible !

Même s'il retient amèrement le fait que les règles de l'hospitalité ont été baffouées en interrogeant son serviteur sans même lui en parler, KAZUO est convaincu, et inquiet - tout comme son Yojimbo, qui semble l'être encore plus. Mais alors qu'il commence à se reprendre et à exprimer son intention de remercier leur Daimyo, il s'arrête net.

Car KUMO s'écroule devant eux, agité de spasmes incontrôlables, alors qu'une série d'éclairs frappe à l'extérieur, et qu'un vent chaud et lourd envahit la pièce ... De ses lèvres sort une phrase hachée, emplie de détresse : "Les TAKEDA, les TAKEDA, ils vont essayer de vous tuer !" (Avantage Visions), puis il s'immobilise.
Reprenant ensuite ses esprits, devant le noble qui a reculé, apeuré, et le Garde Impérial sur le qui-vive, main sur le sabre, l'Oniwaban explique qu'il s'agissait d'une Vision, comme il en a parfois. Et si en paroles il laisse le doute planer sur leur véracité, son ton est bien plus certain.

Fatigué par cette épreuve, il prend alors congé d'eux, laissant les occupants de la pièce pâles, troublés et inquiets ...

Au Quartier Rouge

GAKUSHA, après avoir prévenu TSUNAYO, disparaît dans la nuit rejoindre le Quartier Rouge, et y arrive passablement mouillé par l'orage.
Il entre dans une maison de plaisirs où se trouvent déjà 2 des samouraïs KOGA, et y passe la soirée et la nuit en compagnie d'une jeune "courtisane" de 14 ans.
Il apprendra d'elles, entre autre choses moins avouables, que si elle a entendu parler de la malédiction, elle ne connait personne qui en ait été frappé ...

Quatrième partie

-----------

PJs :

  • GAKUSHA (Onmyoji / Conseiller spirituel, joué par Mike)
  • KAGASHITA (Takumi / Courtisan, joué par Thibault)
  • KAMAHIKI (Kaishaku / Exécuteur, joué par Gaël)
  • KUMO (Oniwaban / Maître espion, joué par Sylvain)
  • SUMATO (Karo / Sénéchal, joué par Charly)
  • TSUNAYO (Yojimbo / Garde du Corps, joué par Ben)
  • YUKIRI (Hatamoto / Général, joué par Yann) - absent

---------------------------------------------------

Ere Eisho, an 13, 9e jour du 1e mois de l'Automne

[YUKIRI est arrivé peu avant le repas, auquel il a participé mais, fatigué, sans interagir outre mesure.]

 

En pleine nuit.

TSUNAYO est réveillé par un liquide chaud qui goutte sur son visage. D'un bond il se relève, sur le qui-vive, sabre prêt à être sorti. Dans la pièce obscure, le son de la pluie est brièvement couvert par des bruits de mouvement qui s'éloignent rapidement d'au-dessus de lui, et à la faveur d'un éclair, il peut voir une tache rouge sur son coussin.

D'un cri de sa part, l'alarme est donnée. Ses gardes, toujours proches, sont les premiers arrivés, l'entourant et surveillant les alentours plongés dans les ténèbres. Puis les 3 samouraïs KOGA en poste arrivent avec une lanterne, au même moment que KAGASHITA.
A l'odeur cuivrée qui règne dans la pièce, il s'agit bien de sang, qui goutte d'une petite fissure dans le plafond, de laquelle pointe un reflet métallique - une lame ?
Alors que YUKIRI et les autres Officiers arrive eux aussi, le bruit feutré de quelque chose en train de se débattre juste au dessus d'eux se fait peu à peu entendre.

Un premier samouraï KOGA part chercher son seigneur, un second reste de faction dans la pièce, pendant que le troisième, suivi par les Officiers, monte à l'étage supérieur.
Ce dernier est bien décoré, mais sans occupant - NIMUSHI dort assurément ailleurs.
Dans la pièce surplombant la chambre de TSUNAYO, une arme est enfoncée jusqu'à la garde dans le sol.
Pendant que SUMATO observe les alentours pour se prémunir de toute mauvaise surprise, les autres dégagent les lattes (sauf celle bloquée par la lame), et découvrent un humanoïde en tenue noire, dont l'épaule gauche est transpercée de part en part par un Wakizashi. Si la blessure a l'air douloureuse, elle n'est pas mortelle ...

Le shinobi se tourne brusquement vers eux, et dans un souffle leur dit : "Elle est revenue, elle veut les tuer, protégez les !", puis de longs cheveux noirs sortent des ténèbres sous le plancher et l'agrippent, avant de le tirer avec une force et une rapidité incroyables.
Le pauvre homme est tranché quasiment en deux sur la lame, et ils entendent le son du bois qui éclate à l'extérieur et par le trou dégagé dans le sol, suivi d'un bruit sourd.

TSUNAYO saute dans l'entresol, atterissant dans le sang qui recouvre le sol jusqu'à un trou dans le mur (source probable des bruits), et sent une présence dans l'obscurité à sa droite, qui se déplace par brusques frénésies de mouvements rapides.
KAMAHIKI court jusqu'au shoji (porte coulissante) donnant sur l'extérieur, l'ouvre et sort sur le balcon humide. Se penchant à la rambarde, il voit une tâche sombre sur le sol clair du jardin d'agrément : le corps atrocement ouvert du shinobi.
YUKIRI envoie son lieutenant avertir la garde des KOGA qu'il y a une invasion, puis sort sur le toit pour mieux observer les environs.

A la faveur d'un éclair, le Kaishaku voit une silhouette de taille humaine s'enfuir dans les rafales de pluie, alors que le Yojimbo , s'étant avancé un peu pour mieux voir, sent sous sa main des cheveux humides de sang, qui mènent jusqu'à une forme qui en est recouverte, et qui tombe par le trou, emportant la chevelure avec elle.
C'est à ce moment que KAGASHITA descend une lanterne dans l'entresol, éclairant la large zone sanguinolente, pendant que SUMATO extrait l'arme du sol sans difficulté, lui permettant de voir que la lame du Wakizashi porte des symboles qui lui sont totalement inconnus.

Dehors, la forme tombe avec légèreté sur le gravier du jardin, puis court à très grande vitesse vers l'aile Nord, et grimpe le mur sans difficulté.
Alors qu'elle arrive sur le toit elle s'arrête, tourne la tête vers eux, et à la faveur d'un autre éclair ils peuvent mieux la détailler : une femme sans visage, aux longs cheveux défaits, portant un kimono blanc. La lumière a suffit pour que les soldats KOGA sur ordre du chef de la garde (qui semble reconnaître la créature et en crier le nom), décochent leurs traits, dont deux frappent la forme en pleine poitrine, la faisant basculer hors de vue.

Le groupe redescend ensuite, au moment même où KAZUO-dono sort de sa chambre, suivi de son garde du corps, et que KOGA NIMUSHI arrive accompagné de 3 de ses samouraïs. A peine ce dernier a t'il le temps de demander ce qui se passe qu'il remarque le Wakizashi que porte toujours SUMATO, et semble perdre tous ses moyens, déclarant l'épée maudite et exigeant qu'elle soit enlevée loin de sa vue (ce qui est fait par l'un des samouraïs, qui tend respectueusement les mains vers le Karo et emmène l'arme ailleurs).

Alors que KAMAHIKI s'est déjà éloigné, impatient de retrouver le corps de la chose (et peut-être de suivre la piste de la silhouette), SUMATO s'approche de NIMUSHI encore troublé et le presse de questions sur ce qu'est la lame, pourquoi elle est maudite, pourquoi ... Ce qui provoque un accès de rage et le fait dégainer son Katana et attaquer l'Officier, ne lui faisant qu'une infime estafilade sur le front, ce dernier ayant reculé avec une étonnante vitesse.
En une fraction de seconde, TSUNAYO abat les deux samouraïs KOGA restants, et le Karo désarme son adversaire alors que ce dernier l'attaquait une seconde fois.

Le fils KOGA reprend alors ses esprits, toute couleur quittant son visage alors qu'il réalise ce qu'il a fait - attaquer le représentant de son Seigneur ! Le voici déshonoré ... Il se jette aux pieds des Officiers, à genoux et le front contre le sol, implorant leur pardon.
SUMATO, indiquant avoir été compréhensif et patient jusqu'à présent, demande des explications. Son interlocuteur lui dit avoir été pris d'une colère intense puis d'une grande rage en voyant la lame - elle est maudite, elle a été offerte à sa soeur, et elle l'a tuée !
Il indique aussi ne connaître la signification des symboles. Quant à un rapport avec la malédiction, sa soeur est morte il y a un an déjà, et il n'a entendu parler de l'affliction bien après.

SUMATO, n'entendant là que la vérité (Astuce, échec), décide qu'il serait bon de discuter plus avant de tout celà à l'écart, posément, avec du saké - et quelqu'un pour s'occuper de sa "blessure". D'autant que toute la scène s'est déroulée devant témoins : les samouraïs OUCHI, NIMUSHI et plusieurs membres de sa suite, et des gardes KOGA (arrivés juste après le retour à la normale de leur maître).
Désireux d'éviter la propagation de rumeurs gênantes trop vite, KAGASHITA fait un rapide discours pour inciter les présents de garder les choses sous silence pendant un temps certain, et il s'avère être très convaicant ! (+0.3 en Réputation "Convaincant"). Et si KAZUO-dono n'était pas assez convaincu, il lui demande discrètement de voir son silence comme le paiement d'une Faveur.

  • Nous retrouvons donc NIMUSHI, SUMATO, YUKIRI, KAGASHITA, OKETSU le chef des gardes KOGA, une servante pour s'occuper du front du blessé et une autre pour servir le saké. Le Noble est retourné dormir, les autres Officiers ont à faire ailleurs, et le reste du personnel redescend doucement en pression.
    De cette discussion, ils apprennent plusieurs choses :
    Les personnes que l'Oniwaban a vu se cacher dans la forêt sont des Wako (pirates), avec qui les KOGA commercent, achetant les marchandises que ces derniers pillent pour les revendre ensuite - sans en verser l'argent au Clan ... Et ce, depuis 4 ans déjà.
  • A sa connaissance, la famille verse toujours tout ce qu'ils peuvent au Clan (en dehors des bénéfices du "commerce Wako") - du moins, c'est ce que FUSHIN dit.
  • FUSHIN sert la famille depuis des décennies, il était l'aide de son père, et devait l'aider pour qu'il apprenne à gérer la famille à son tour, quand le vieux est parti à la capitale il y a 4 ans - mais comme il était plus intéressé par les plaisirs que par la gestion, NIMUSHI a laissé tout le travail au vieil homme, qui a toute sa confiance. C'est aussi lui qui a introduit l'idée du "commerce Wako".
  • Les Wako n'ont très probablement pas attaqué les serviteurs qui se sont enfuis, ils n'en avaient aucune raison.
  • D'ailleurs il ne sait rien sur les serviteurs attaqués - il ne s'intéresse guère à ce genre de choses (et pas à grand chose tout court, d'après les Officiers ...).
  • Il a entendu parler de la malédiction il y a 3 mois, s'est rapidement renseigné et à prévenu son père.
  • Sa soeur ... KAZUKO avait 14 ans, et était amoureuse d'un samouraï, KITARA SOICHI, qui avait offert un daisho (ensemble Katana & Wakizashi) à NIMUSHI et reçu un poste. Elle l'aimait, mais il l'a ... Et elle s'est suicidée. Quant à lui, on ne l'a pas retrouvé.
  • Il dit la lame maudite car quand ils ont retrouvé le corps de sa soeur, la lame avait bu tout son sang, le kimono était resté blanc alors qu'elle était exsangue.
  • Le daisho a été mis sur un autel construit spécialement pour protéger contre les mauvais esprits.
  • Ils n'ont pas de shinobi.
  • OKETSU, interrogé, dit que la créature qu'ils ont vu est nommée NOROYURI, et est apparue il y a un peu moins d'un an. A l'époque, elle portait le visage de KAZUKO (et en avait la taille), mais il a disparu ensuite, et elle a commencé à aggresser des gens. D'abord les assomer, puis un jour ses cheveux sont descendus du faux-plafond, ont attrapé un garde par le cou, l'ont tiré jusqu'au plafond et broyé les os ...
  • NIMUSHI est surpris de ces révélations, mais quand il demande pourquoi il n'en a rien su, il lui est répondu qu'à l'époque il était "trop occupé à autre chose", ce qui ne fait qu'ajouter à sa honte.

Alors que la discussion va s'achevant, un garde vient annoncer que FUSHIN a disparu ... Et NIMUSHI demande humblement à SUMATO la permission de faire seppuku, mais ce dernier, sous prétexte de fatigue, dit préférer y réfléchir pendant la nuit, lui enjoignant de ne rien faire entretemps.

Vérité ajoutée : les KITARA sont une autre famille vassale des OKUSURU.

Pendant ce temps, KAMAHIKI a demandé à un garde de l'emmener jusqu'au corps de la créature, mais il apprend qu'il n'y en a aucun, alors que la chute mène à un à-pic en bas du mur. Sur les lieux, il ne trouve que des caillous déplacés par l'impact et deux flèches brisées, mais rien d'autre ...

TSUNAYO de son côté va voir le corps du shinobi, qui est surveillé par deux gardes attendant la venue des eta pour l'emmener. Sous la pluie, il enlève le tissu noir qui recouvre le visage, et la face découverte lui dit quelque chose sans qu'il puisse mettre le doigt dessus. Après avoir remis le "masque", il ordonne donc aux gardes de le faire mettre là où il sera possible de le conserver, et de ne pas découvrir le visage, sans quoi ... Puis il va dormir, dans la même chambre que SUMATO pour le protéger plus efficacement.

---

Ere Eisho, an 13, 11e jour du 1e mois de l'Automne

Au petit matin, KAMAHIKI va voir le corps du shinobi, et se rappelle avoir vu le même visage dans une audience à la cour, dans l'entourage des KITARA.

De son côté, TSUNAYO va s'entretenir avec KASUI, le palefrenier. Ce dernier, qui semble blasé par les ans, répond simplement à ses questions et le renseigne :

  • KAZUKO était jeune, belle et aimait SOICHI, qui le lui rendait. C'était un beau couple, le jeune homme avait offert un magnifique daisho pour obtenir une place dans la maisonnée, et les choses semblaient se dérouler correctement.
  • Mais un jour, ils sont allé faire une balade jusqu'à la "Forêt des 500 Pins", IHO-MATSUBAYASHI, et surtout à un "bosquet accueillant" (pour les amoureux), et n'en sont pas revenus. Le corps de la jeune femme y a été trouvé, elle s'était suicidée ...
  • SATORI, une servante de la soeur, la connaissait très bien, et en a été très affectée. S'ils veulent la trouver, et si elle n'est pas morte, elle devrait désormais se trouver dans l'une des maisons de plaisir du port ...

Enfin, YUKIRI et son lieutenant partent, l'Officier désirant trouver les Wako - car non seulement il sait où ils se trouvent, mais il est aussi ami avec leur chef, KYOKEN - des souvenirs de sa propre vie de pirate ...

Copyright SAJ. All rights reserved.
La Sauce aux Jeux